Avertissement !

Je ne peux pas assurer que l'ensemble des pratiques que j'expose dans ce blog ont encore cours en 2008. S'il n'y a aucune raison que les choses soient radicalement différentes aujourd'hui, il est possible que les pathologies, les additifs et les modes d'élevage aient évolué depuis la fin de mon activité.

samedi 6 décembre 2008

Des foies gras de canards atteints par la maladie de Derszy et vendus sous IGP

Grimaud-Monfort, filiale d'Euralis, me livrait des canards atteints par la maladie de Derszy dite aussi "syndrome Nanisme - bec court", et on exigeait un engagement de ma part à gaver ces animaux malades dont les foies continuaient à être commercialisés sous IGP "Canards à foie gras du Sud-Ouest" (Identification Géographiquement Protégée).

Dans un courrier daté du 28 janvier 2004 (référencé MV/MD N°D : 150), la Direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DDCCRF) me précise :
"Sur le plan financier, GMD et Eurapalm (groupement de producteurs) ont mis en place un dispositif qui vise à indemniser les producteurs touchés par la maladie de Derszy. Il s'agit d'une caisse de péréquation créée à l'origine pour compenser les pertes dues au choléra...
La compensation fonctionne principalement de la façon suivante. Les animaux anormaux sont triés, les foies sont pesés à part et la caisse compense le manque de poids des foies juqu'à 600 g. Pour les animaux triés, les magrets sont déclassés non IGP, les foies passent dans la filière des petits foies. La maladie de Derszy n'est en aucun cas un motif de saisie de l'animal. De plus, il n'existe aucune interdiction à ce que ces animaux produisent de l'IGP, hormis les critères du poids moyen des lots mis en gavage, du poids unitaire des foies et magrets."

Sur le terrain, cette pathologie attaque la croissance des cannetons. Bien qu'un grand nombre de cannetons meurent en plein pic pathologique, les rescapés qui arrivent à l'âge juvénile, est aussi le moment où Euralis les envoient vers les salles de gavage. Selon le degré d'atteinte plus ou moins sévère que ces rescapés ont subis, ils arrivent nains avec une tête plus ou moins profilée à celle de l'oie (rappelant d'ailleurs l'origine de cette pathologie), rachitiques et des os aussi fragiles que du verre.
Un conférencier d'une école vétérinaire dit que malgré la récurrence de cette pathologie, elle n'est pas dangereuse pour l'homme. Dangereuse ou pas, on ne fait pas consommer à l'insu des gens des produits à base d'animaux à fortiori reconnus malades. De plus, le cahier des charges IGP notamment et donc la charte de qualité, ne préconise nullement une pathologie quelconque. Les oiseaux d'Euralis étaient donc illégaux et bafouaient le principe de précaution.

7 commentaires:

  1. dommage que ca ne soit pas dangereux pour l'homme!!

    RépondreSupprimer
  2. UN ANCIEN CONFRERE22 décembre 2008 à 18:46

    Je comprends,pour en avoir eu quelques un en gavage,c'est vraiment pas la joie les becs courts(canard ayant subit la derzy et qui est guéri).
    Le nanisme de ces canards sont les SEQUELLES de la derzy, pas la derzy elle meme sinon ils y aurait surmortalitée meme sans le gavage.
    Le gavage de ces sujets au lieu de les euthanasiés est un choix économique et en aucun cas une tentative d'empoisonement!
    Le risque s'il y en avait un ne serait pas pris, à commencer par la DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES représenté à l'abattage,ni meme l'abatteur lui meme.
    Vous semblé dire de la traçabilité qu'elle est imparfaite,je ne pas vous juré le contraire (n'étant que gaveur).Dans le pire des cas elle permet de remonter jusqu'à l'abattoire (donc les responssables)malgré les mélanges(supposés)dont vous parlez.
    Sur un quai d'abattoire il faut de la mauvaise volontée de la part du personnel pour que les divers lots se mélange.
    Vous les avez gavez,couvert par tous les services compétents pour leur innocuité,aujourd'hui vous vous servé de ce fait pour dénigrer une profession entiere;c'est lamentable.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve cela lamentable de voir quel manque de respect vis à vis de ces pauvres bêtes,c'est HONTEUX ce manque de conscience,et tous cela 1)l'argent et 2)s'empiffrer sur le dos d'innocents animaux qui endurent les pires tortures pour arriver dans votre assiette,ensuite votre ventre
    pour arriver sur le trône.HONTE à vous et à ceux qui torturent et qui participent à ce massacre sous le couvert des fêtes de fin d'année. Quand à vous Mr Lapaque,heureuse pour vous que vous ayez vu clair à temps,car dites vous bien qu'un moment donné on paie le mal que l'on s'est amusé à faire aux autres, même des animaux et je ne voudrais pas être à votre place le moment venu.Je répète heureuse de ne pas manger de viande. Pauvre monde,quelle décadence à tous niveaux

    RépondreSupprimer
  4. Réponse au gaveur qui a écrit plus haut.Vous devriez être gêné de votre façon de faire. Comment pouvez vous participez à ce massacre annuel? Cela ne vous touche même pas de gaver ces innocents qui ne demande pas cela? Si on vous faisait la même chose,cela vous plairait-il? Ne faites pas aux autres ce que vous n'aimeriez pas que l'on vous fasse. Avez vous un minimum de coeur? Les voir malades, les empiffrer de la sorte,c'est absolument inqualifiable. Un jour viendra où vous vous retrouverez dans une situation qui vous mettra face à vos tortures que vous avez sciemment infligé à ces pauvres animaux et alors là vous aurez tous le temps de réfléchir et d'analyser vos monstruosités.Je n'ai pas de pardon ni d'excuses pour ceux qui font souffrir les plus faibles ( animaux,enfants,personnes âgées )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comparer animaux et humains quelle betises

      Supprimer
  5. Invitation sur le thème gavage de ce blog ! On croyait ce blog endormi, et bien non, il y a des vérités qui ont l’air de commencer à sortir !

    RépondreSupprimer
  6. pas de contact mr lapaque ?

    RépondreSupprimer